La Sorcière dans la Rue

Objectifs

Renforcer le partenariat avec le Fourneau, centre National des Arts de la Rue
Utiliser ce mode d’expression pour faire connaître la danse bretonne d’aujourd’hui à tous ceux qui ne pousseraient pas les portes des salles de spectacle
Permettre à un nombre croissant de groupes de s’initier aux arts de la Rue et, ainsi, animer la Cité.

Ce qui existe

Une co-production Kendalc’h-Le Fourneau Courants Epiques (première expérience de transposition de la danse bretonne à la rue) qui a vécu et donnera lieu à un nouveau spectacle La Sorcière dans la Rue. Un stage de deux week-end autour des Arts de la Rue faisant intervenir deux spécialistes du genre : Denis Madeleine et Brigitte Trémelot de la Compagnie en Pied sol et un module chaque année dans le cadre du stage à la Carte lié au défilé (exemple 2010 : Management d’un défilé par Gwenaël Le Viol, responsable artistique des Eostiged ar Stangala).

Une création Breizh Omega (en partenariat avec Le Fourneau), dans le cadre du soixantième anniversaire de Kendalc’h. Participation des 6 meilleurs cercles du moment.

Participation aux réunions Défilé en Fête organisées par Le Cornouaille.

Actions envisagées

2011 : Co-production Kendalc’h-Le Fourneau et diffusion de La Sorcière dans la Rue (ensemble Eostiged ar Stangala, Kerfeunteun-Quimper) – en sont prévues cinq représentations en Bretagne et une en Angleterre (Out There, festival international des Arts de la Rue à Great Yarmouth)

2012 : Rencontres improbables dans la Cité

2013 : Une troupe déambulatoire pour la Bretagne.