Kerlenn Pondi

Pontivy

Morbihan

2ème catégorie

 

 

klnn-pondi-danse-breizh-kendalch

Historique

En 1932, un groupe de jeunes Pontivyens passionnés, désireux de faire connaître Pontivy, ses costumes, danses et chants, créent le groupe des « Moutons Blancs » dont l’existence est interrompue par la guerre.
Quelques anciens membres relancent l’aventure avec une nouvelle équipe en 1953. La nouvelle association dont l’objectif à l’époque est « l’étude du folklore régional, ce qui comprend la musique, les danses, le théâtre, les chants, les conférences… développant par là-même la formation culturelle et artistique des adultes, jeunes gens… (Pontivy-Journal – Juin 1954) » prend le nom de « Kerlenn Pondi ».
Dès la première année le groupe, formé d’un bagad de 41 musiciens et d’un cercle de 12 couples se produit dans toutes la Bretagne.
Depuis bientôt 60 ans, « l’ensemble culturel Kerlenn Pondi » s’est profondément transformé. Au fil des décennies, son effectif n’a cessé de croître pour atteindre actuellement plus de 350 membres. Le besoin d’évoluer s’est fait sentir et ses activités se sont diversifiées.


Costumes

Le costume des musiciens et danseurs de Kerlenn Pondi est l'habit ancien des paysans du Pays de Pontivy. Les hommes de la région l'ont peu à peu abandonné après la grande guerre. Les femmes elles, continueront de le porter et le faire évoluer pendant plus d'un demi-siècle, jusque dans les années 1980.

Caractéristiques des costumes masculins

Le costume masculin du 19ème siècle est composé d'une longue veste noire brodée et ornée de nombreux boutons, portée par-dessus un ou deux gilets. Des "bragoù braz" ou "berr" descendent jusque sous les genoux. Les hommes, portant à l'époque les cheveux longs, se couvrent le chef d'un impressionnant chapeau à larges bords.
Le siècle finissant, la mode du costume blanc s'impose progressivement, ce qui vaudra aux hommes de la région le surnom de "Deved Gwenn" (Moutons Blancs). Deux bandes de velours noir viennent orner les bords de la veste et du gilet. Le port du pantalon se généralise et le large chapeau disparaît au profit du chapeau à "guides".
 

Caractéristiques des costumes féminins

Au 19ème siècle, les femmes sont vêtues d'une lourde robe "trois pièces" (deux corsages et une longue jupe plissée) de couleur vive. Elles cachent leurs cheveux sous une longue coiffe à ailes les jours de cérémonie, et un capot noir (capuchon), les jours ordinaires. La fin du siècle voit se généraliser la mode des robes noires, tandis que les coiffes agrémentées parfois de quelques broderies, commencent à s'amenuiser.
Au 20ème siècle, si la tenue de travail reste simple, le costume de cérémonie s'enrichit. Dans l'entre-deux guerres, la robe s'allège, raccourcit et se borde de bandes de velours de plus en plus larges, révélant le niveau social de sa propriétaire. Le tablier de velours richement brodé prend de la couleur. La coiffe raccourcie à l'extrême vers 1900, reprend un peu d'ampleur et se couvre de broderies. Quant au capot, il est toujours porté à cette époque, sans pratiquement aucune modification depuis plus de cent ans. 
 

Spectacle de l'année 2014

Pondi : Dispac’h ar Bonedoù ruz
Pontivy : La révolte des Bonnets rouges

Eté 1675. La colère gronde en Bretagne. Depuis plusieurs mois, les paysans excédés refusent les nouvelles taxes décidées par Louis XIV. Le 21 juillet, la ville de Pontivy est envahie par plusieurs milliers d’entre eux qui s’en prennent aux
notables représentant à leurs yeux le pouvoir royal. Rendus maîtres de la cité, ils investissent la maison du fermier des impôts et s’adonnent au pillage. Parmi leur butin, des
tonneaux de vin qu’ils consomment et détruisent. L’armée royale conduira une répression impitoyable. Mais les paysans, écrasés et réduits au silence jusqu’à 1789, garderont
malgré tout la tête haute, fiers d’avoir su défier la tyrannie.

Points forts du groupe

  • Groupe jeune et dynamique
  • Travail avec son bagad ce qui en fait sa forc
  •  Nous vous faisons partager à travers nos spectacles les différents échanges que nous faisons à l’étranger et la découverte d’autres cultures
  • Le groupe met un point d’honneur sur la formation des jeunes 

Palmarès

  • Festival aux Canaries (2011)
  • Festival au Népal (2010)
  • Festival au Portugal (2009)
  • Festival aux Açores (2008)