Treuzell 2

Interpréter
Réinventer
Transmettre

Avec leurs 40 000 adhérents, les confédérations de danse et de musique bretonnes semblent porter encore aujourd’hui des valeurs qui touchent les jeunes générations. Partant de ce fait, la confédération Kendalc’h et les étudiants du master 2 métiers du patrimoine de l’université Bretagne sud de Lorient organisent une journée de conférences.
Mêlant approche identitaire, sociologique, touristique, culturelle ou encore territoriale, Treuzell 2 se veut être un temps d’échange autour de l’appropriation, la transmission et la réinvention du fait culturel breton.
Plusieurs thématiques seront alors abordées par différents acteurs du monde culturel breton et des observateurs extérieurs. Ils tenteront de déterminer quel est le sens à donner à cet ancrage culturel qui semble si singulier et quel peut être son avenir.

Un projet construit entre des professionnels et des étudiants

La confédération Kendalc’h s’attache à transmettre le patrimoine culturel immatériel de Bretagne sous différentes formes. Pour cela, elle propose des espaces de réflexion, d’exploration, de formation et de création, comme les conférences « Treuzell » dont la première édition avait eu lieu en 2011 à Carhaix sur le thème « D’un patrimoine à la création ». Depuis, les questionnements ont évolué et la confédération a souhaité faire appel à des étudiants de l’Université Bretagne Sud afin de l’appuyer dans l’organisation d’un « Treuzell 2 ».
Ainsi, les onze étudiants en deuxième année du Master métiers du patrimoine, politiques patrimoniales et développement culturel collaborent avec l’équipe de Kendalc’h. Ils interviennent dans le cadre de leur formation, supervisés par deux enseignants. La mise en place du projet, l’organisation de la journée, le choix du lieu, des intervenants et des partenaires, la création d’un plan de communication et bien d’autres actions sont élaborées en totale collaboration. Pour les étudiants, ce projet concret permet de se confronter à la vie professionnelle qui les attend. Ils sont ainsi en situation de se rendre compte de la réalité d’un projet culturel, de ses difficultés, de ses joies, de ses enjeux et des démarches à suivre. Pour Kendalc’h, ce projet permet de bénéficier d’un regard extérieur sur la culture bretonne, la danse traditionnelle et les problématiques qui leurs sont propres, et d’une aide conséquente suite aux enquêtes réalisées par les étudiants et leur implication sérieuse dans la mise en place du projet.

Un apéro-concert par Morwenn Le Normand et Ronan Pinc

Ronan, bien que violoniste, y joue aussi du violoncelle. Morwenn, qui «swingue» le breton comme personne, éclaire de sa voix lumineuse et de sa plume enjôleuse leur répertoire, presque exclusivement dans sa langue bretonne qu’elle affectionne, répertoire composé presque exclusivement de créations originales du duo.
Au menu de cette goûteuse «cuisine» : Musique à écouter en concert, ou à danser dans les festoù-noz… Un délicieux mélange de saveurs et de couleurs chatoyantes, qui marquent en même temps la patte personnelle de chaque musicien, autant que celle du duo lui-même.
Morwenn & Ronan ont puisé leur inspiration auprès des Marie-Louise. Celles des textes traditionnels – perpétuelles malmenées -, mais aussi celles que l’on peut encore croiser dans la rue, et qui ont nourri de leurs anecdotes le fil de l’histoire que le duo vous présente.

 

Problématique de la journée

Les confédérations de danse et de musique Kendalc’h, War’l Leur et Sonerion comptent 40 000 adhérents répartis dans 400 associations, en Bretagne et ailleurs, alors même que les derniers témoins de la société paysanne traditionnelle disparaissent. Dans une société contemporaine devenue citadine et mondialisée où l’individu prime maintenant sur le groupe, pourquoi les générations bretonnes successives s’approprient-elles ainsi le fait culturel breton à travers les danses et musiques traditionnelles, pour l’interpréter, le réinventer et le transmettre ? Quels sens donner à cet ancrage culturel si singulier ? Et quel peut être son avenir  ?

 

24 intervenants

  • Rozenn Le Roy, présidente de Kendalc’h
  • Anna Quéré, journaliste
  • Jean-Michel Le Boulanger, universitaire et vice-président du Conseil régional de Bretagne
  • Robert Raulo, vice-président de Kendalc’h
  • Erwan Chevaucher, Gaèle Herbert, Annaëlle Mézac, Philippe Ramel, Christophe Rondel, danseurs
  • Mathieu Lamour, directeur de Kendalc’h
  • Christophe Apprill, danseur et sociologue
  • Kaourintine Hulaud, conseillère régionale
  • Yannick Kerlogot, député
  • Igor Gardes, directeur du festival de Cornouaille
  • Marion Burlot, Margot Rémaud, Manon Goïc, Eloïse Guillaume, reines de festivals bretons
  • Jean-Paul Imbault, directeur artistique du festival des Affouages
  • Gwenola de Auraujo, directrice de l’office de tourisme de Pontivy Communauté
  • Marcel Quiviger, rédacteur en chef du Télégramme
  • Roland Becker, chercheur, musicien et compositeur
  • Marcel Gléver, danseur et ethnosociologue
  • Alan Stivell, musicien

 

 

Programme

9h

Accueil

Présentation de Kendalc'h, introduction et présentation des intervenants et experts, par Rozenn Le Roy, les étudiants et Anna Quéré

10h

Les cercles celtiques et l'identité bretonne

    10h     L’approche identitaire par Jean-Michel Le Boulangner
    10h20     De la communauté paysanne de hier aux cercles celtiques d’aujourd’hui, par Robert Raulo
    10h40     Portraits vidéo : pourquoi tu danses ? par Mathieu Lamour
    10h45    La question du sens, par Christophe Rondel, Erwan Chevaucher, Philippe Ramel, Gaèle Herbert et Annaëlle Mézac

11h25

Les cercles celtiques dans la société et dans leur territoire

    11h25    Portraits vidéo et données statistiques par Mathieu Lamour
    11h35    Approche sociologique : la danse, la Bretagne, la danse bretonne, par Christophe Apprill
    11h55    Enjeux de société et de territoire, par Kaourintine Hulaud (sous réserve) et Yannick Kerlogot

12h30

Apéro-concert

Animé par Morwenn Le Normand et Ronan Pinc, déjeuner possible au CROUS

14h30

Les cercles celtiques et leur image

    Le monde des fêtes et festivals

    14h30    Des fêtes de Cornouaille au festival, par Igor Gardes
    14h45    Les reines : une épopée d’un siècle, par les reines de Cornouaille, d’Arvor, du festival du Léon et du Goëlo
    15h    De Bretagne et du Monde : les festivals internationaux, par Jean-Paul Imbault

    La perception contemporaine du folklore

    15h30    Le tourisme, par Gwenola De Auraujo
    15h45    La presse, par Marcel Quiviger

16h15

Et demain, les cercles celtiques ?

    16h15    Eléments de comparaison avec le Berry, par Marcel Glever
    16h30    Vision d’un artiste, par Roland Becker
    17h15     Conclusion, par Alan Stivell (sous réserve)

 

Infos pratiques

Dimanche 4 février
de 9h à 17h30

Amphithéâtre François Chappé - Le Paquebot
Université Bretagne Sud - Lorient

Gratuit
inscription conseillée

Repas possible au CROUS avec les intervenants pour 10 €, inscription obligatoire pour le 31 janvier.
Attention, pas de restauration possible le dimanche aux abords de l'UBS (retaurants et boulangeries fermées)

Renseignements et inscriptions :
www.kendalch.bzh - inscriptions-treuzell@kendalch.com - 02 97 58 10 50