Présentation du groupe

Le cercle celtique Bro Gwenrann a été créé le 9 janvier 1949 sous l’impulsion de Messieurs Jean Lebihen et Pierre Loquet. Bro veut dire Pays et Gwenrann se traduit par Saint ou Bienheureux car il est lié à un  saint religieux. Ce nom est également associé à la pureté du sel marin récolté en Presqu'île Guérandaise. Bro Gwenrann a pour objet de collecter, d'étudier et de transmettre les arts et traditions populaires de Bretagne, en particulier liés aux danses bretonnes. Bro Gwenrann est probablement l’un des cercles celtiques les plus connus, non seulement pour ses qualités  artistiques mais aussi pour sa fidélité à respecter les traditions d’une terre où ils puisent ses profondes racines populaires. Sa notoriété a atteint un niveau sans précédent. Depuis quelques années le groupe se classe parmi les meilleurs ensembles de Bretagne. 

 

Bro Gwenrann

Guérande

Pays Guérandais (44) 

 

Bro Gwenrann - Guérande

Spectacle 2018

Identité

L'identité est un ensemble de caractères attribués à une personne ou à une communauté humaine et qui peutêtre apparenté à un sentiment d'harmonie. Les caractères partagés par plusieurs individus leur donnent le sentiment d'appartenir à un même groupe et de former une unité. De quoi se compose ce sentiment d'unité ? L'identité paludière se définie par des symboles identitaires tel que le costume, la danse, le langage et le travail ; le tout transmis aux générations futures.

 

 

2018 - Bro Gwenrann - Guérande

Costumes

Il s'agit de costumes reconstitués provenants de Guérande, Saillé, La Madeleine

- Costumes de travail 1840

- Costumes de cérémonie 1870

- Costumes des métayers

Costume des femmes 

Pour le travail, les femmes troussaient leur jupe dans les marais... ce qui laissait apparaître les mollets. Le costume de cérémonie quant à lui se caractérise notamment par une collerette tuyautée, un devantier baleiné à rubans brochés, des bas colorés et tricotés. Un coeur, une croix jeannette et des épingles de pardon ornent ce costume.

Costume des hommes 

Le costume de cérémonie masculin se caractérise pour un chapeau garni de guides en velours et chapelouses multicolores indiquant, suivant leurs positions, l'état civil de celui qui le porte.

Le paludier est le nom donné aux personnes qui ramassent le sel dans les marais, "palu" signifiant sel.

Le costume de travail de 1840, avec la coiffe en coton, bridée sous le menton, est une reconstitution d'après les lithographies de François-Hippolyte Lallaise et les collections du musée de Batz-sur-Mer. La mode vestimentaire portée sur l'ensemble du pays paludier est sans distinction, quelque soit le village, et ce jusqu'en 1840-1845. Quelques prémices dans le plissage de la coiffe tente à apparaitre : large pignon pour Saillé et moindre pour Clis et Queniquen. Pignon très peu prononcé pour le Bourg de Batz.

Les années 1870 verront apparaitre une période très faste et colorée : c'est l'apogée du costume de cérémonie. Chaque village s'identife alors à son costume, de part la forme, la couleur, particulièrement pour la femme. Le costume de l'homme ne trouvera sa différence que dans la couleur de la veste : rouge pour Saillé et marron au Bourg de Batz.