Présentation du groupe

Le cercle de Pommerit-le-Vicomte a vu le jour en 1989. L’aventure a commencé par un groupe d’enfants. « De pas de danses en rondes folles », une section adulte fut créée en 1994. Se présentant aux différents concours de la confédération Kendalc’h, le cercle a gravi tous les échelons pour rejoindre la catégorie Excellence. Les Korriganed Pañvrid se distinguent en général par des spectacles originaux n’hésitant pas à traiter de façon humoristique des sujets tels que les contes et légendes de la mort. Ils n’hésitent pas à lancer des passerelles vers d’autres esthétiques (marionnettistes récemment) pour proposer des spectacles emplis de poésie et d’humour pour un traitement contemporain de thématiques ancrées dans le patrimoine de Bretagne. Vous l’avez compris, le plaisir de danser, et la joie d’être ensemble sont chez les korrigans de Pommerit leur raison d’être ! La diversité de l’accompagnement musical est également un point fort : chanteuses, orchestre et bagad. 

 

Korriganed Pañvrid

Pommerit-le-Vicomte

Tregor (22) 

Korriganed Pañvrid - Pommerit-le-Vicomte

Spectacle 2018

An eured vein (La noce de pierres)

La légende veut qu'une noce paysanne, possédée par le démon de la danse, ait refusé de laisser le passage au prêtre du village qui allait porter l'extrême-onction à l'un de ses paroissiens mourant. L'homme d'Eglise, chahuté par la noce, arriva trop tard pour accomplir sa mission. Il lança alors une malédiction sur l'ensemble des noceurs, qui furent punis pour leur méchante attitude : à la dernière note de la dernière danse, ils ont été changés en pierres.

2018 - Korriganed Pañvrid - Pommerit-le-Vicomte

Costumes

Trégor – Début XXe autour des années 1900-1905

Costumes reconstitués à partir de ceux portés à  Pommerit-le-Vicomte et le Trégor d'une manière générale

Pour les femmes :

La coiffe portée est la toukenn. C'est une des coiffes les plus répandues en Bretagne.

Pour les hommes :

Très tôt les hommes ont perdu l'habit traditionnel pour porter le costume 3 pièces citadin.