Korriganed Pañvrid

Pommerit-le-Vicomte

Côtes d'Armor

Catégorie Excellence

 

 

 

 Historique

Le groupe fut créé en 1989. Lors de sa création, il ne comportait qu'une section enfants et s'apellait alors "Bugale Pañvrid" (les enfants de Pommerit). Mais comme nous le disons toujours les enfants ont grandi et ont souhaité continuer à danser. Ainsi, une section adulte a été créée plus tard et a pris le nom de Korriganed Pañvrid (les korrigans de Pommerit). 

Costumes

Les cavalières évoluent sur scène dans des modes de costumes portées aux alentours des années 1910. Ce sont des costumes de « petits dimanches » ou « petites cérémonies ». Les modes se différencient par les coiffes portées.

La première mode est articulée autour de la Toukenn. Il s’agit de  la coiffe la plus représentative du Trégor. Les cavalières portent, sur leur ensemble noir composé d’un caraco et d’une jupe, un tablier sans bavette de soie sauvage ou de satin.

La seconde mode est articulée elle autour de la cocotte de Plouagat. Six communes portaient cette mode. Il s’agit d’une mode « minoritaire » uniquement portée par les artisanes et les commerçantes des communes de Châteleaudren, Plouagat, Plélo, Plouvara, Saint-Fiacre et Saint-Jean-Kernadiel. Cette coiffe est généralement accompagnée d’un châle (court les petits dimanches, grands lors des cérémonies plus importantes). Le costume à base noire est rehaussé d’un tablier de velours à bavette.

Les cavaliers évoluent dans un costume scénique noir et rouge porté jusqu’en dans les années 1900. Ce costume paysan composé d’une paire de guêtres, d’un bragou berc’h, d’une chemise en lin et d’une veste rouge a été porté par les derniers « vieillards » des communes rurales du sud du Trégor jusque dans les années 1890 – 1900. Les cavaliers portent également le costume dit « à la mode » dans les années 1910. Il s’agit d’un costume trois pièces noir.  

Spectacle de l'année

2013 : Meurlajez

Les Korriganed Pañvrid Fêtent les « gras ». Faites sauter les Guédennes et les Korfenn ! 

à chacun son style, sa personnalité… 

Au menu, défilé, bal masqué et feux d’artifices. 

Si tout est permis, les autorités rappellent que l’errance et l’état d’ébriété sur la voie publique seront considérés comme des délits manifestes. 

Gare à celles et ceux qui prolongeront leur soirée... !

Points forts du groupe

Le cercle Korriganed Pañvrid trouve sa force dans le dynamisme de ses adhérents. Il ne s’agit pas simplement d’un groupe adulte mais bien d’une association complète qui comporte une section adulte, mais aussi une section enfant et un groupe d’initiation à la danse. Chacune de ses sections apporte sa touche à « l’esprit pommeritain ». Ici, pas de pression de résultats, on vient pour le plaisir de danser avec les autres, de rire, de chanter… Depuis sa création, le cercle a basé ses projets sur la bonne humeur dans la ronde et l’énergie qu’elle peut engendrer. Et puisqu’il y a un groupe enfant et un groupe adulte, les enfants qui souhaitent poursuivre leur découverte du monde du spectacle et continuer de danser, viennent naturellement rejoindre le cercle adulte quand leur âge le leur permet, ce qui permet en plus d’avoir beaucoup de danseurs qui ont été formés plus jeunes dans l’association, et partagent l’état d’esprit qui y règne.

Concernant plus particulièrement le cercle adulte, l’une de ses grandes forces est sa moyenne d’âge, très jeune, qui approche les 25 ans. Se dégage naturellement une énergie, une envie, nous pouvons même parler d’une certaine fougue, pour préparer les spectacles et les présenter ensuite au public.

Prendre du plaisir en dansant, et en donner aux gens qui nous regardent, ce sont là les deux seuls objectifs que se fixent chaque année les Korrigans de Pommerit. 

Palmarès

Le cercle a remporté le challenge de la dérobée de Guingamp à la saint Loup (Guingamp) à plusieurs reprises. 

En 2012 : champion de première catégorie